L’enregistrement d’une Neuvième Symphonie de Beethoven avec Anna-Katharina dirigé par M° Toshiyuki Kamioka est maintenant sortie sur l‘étiquette DENON. Le prochaine concert aura lieu le 31 décembre et le 1 janvier – Anna-Katharina chantera la Tove dans les Gurre-Lieder de Arnold Schönberg dans la National Concert Hall de Taipei, avec le Taiwan Philharmonic Orchestra dirigé par M° Shao-Chia Lü. Durant les dernières saisons elle chantait pour la première fois Elektra de Richard Strauss dans une nouvelle production de les Théâtres de Bolzano, Modena, Piacenza et Ferrara, Isolde et Sieglinde au Festival Wagnerien de Budapest sous la conduit de M° Adam Fischer, ainsi que Elisabeth à Bonn. À Tokio Anna-Katharina apparaît dans la rôle de la Maréchalle au Théâtre National ainsi que dans la Suntori-Hall pour 4 Dernieres Lieder de Richard Strauss. Elle chantait á Sarrebruck la Ariadne, Fidelio au Bruckner-Festival à Linz et pour une nouvelle production des les Théâtres de Bolzano et Ravenna, la Senta au Festival de M° Gustav Kuhn à Erl. À Lisbonne elle chantait Brünnhilde (Siegfried) avec le Gulbenkian Orchestre sous la conduit de M° Kirill Petrenko.

D’origine autrichienne, Anna-Katharina Behnke est nèe à Wuppertal. Alors qu’elle étudie à la Musikhochschule de Munich, la fille du chanteur d‘opéra Georg Novak fait ses débuts à la Kammeroper de Vienne avec Susanna dans Les Noces de Figaro.
Parmi ses premiers rôles: Lucia di Lammermoor à l’Opéra National de Prague, Lulu à Bâle et Christine dans l’Intermezzo de Richard Strauss.

1998 à 2000, elle chante Lulu à l’Opéra Bastille de Paris et Salomé à Wiesbaden, Bologne, Mannheim et à la Deutschen Oper am Rhein. Par la suite la soprano se construit un vaste répertoire avec des rôles comme Aida, Desdemona, La Priorin dans Les Dialogues des Carmélites de Poulenc, La Femme de Schoenberg dans L’Attente, Lady Macbeth de Mzensk de Chostakovich, Ellen Orford dans Peter Grimes de Britten, la Marschallin, Chrysothemis, Violanta de Korngold et Judith dans Barbe Bleu de Bartok. 2001, elle chante Senta et Gutrune à Trieste, ainsi qu’Elisabeth (Tannhäuser) à Halle et Leipzig.

En 2002, elle débute à la Scala de Milan avec Salomé et, la même année, avec Arabella au Châtelet à Paris. Pour le rôle d’Elsa elle est invitée par l’Opéra d’Essen et par la Vlaamse Opéra pour Fidelio, un rôle, qu’elle chante dans les trois versions de Beethoven, donc aussi dans Leonore de 1805 et Leonore de 1806.

En 2003, on peut l’écouter dans son premier rôle d’opérette à Porto, La Veuve Joyeuse et la Chauve-souris le même soir; dans le rôle de Chrysothemis au Festival de Peralada, et celui de Salomé à Tokio. On la retrouve à Milan dans le rôle de Renard pour une série de La Petite Renarde Rusée produite, pour la première fois, à La Scala, en langue tchèque.

En 2004, Anna- Katharina Behnke est invitée par l’opéra de Bolshoi à Moscou pour chanter Senta dans la nouvelle et spectaculaire mise en scéne du Vaisseau Fantôme de Peter Konwitschny, un rôle qu’elle retrouve aussi à Riga, Rome et au Festival de Mai de Wiesbaden. Elle chante Salomé à Stuttgart, les Quatre derniers Lieder de Strauss à Porto et elle interprête Tove dans les Gurrelieder à Lisbonne.

La saison suivante, elle élargit son répertoire avec Emila Marty et la rarement jouée Mona Lisa à Braunschweig. Elle chante Irene (Rienzi) à Essen, Senta au Maríinski à St. Petersbourg et, pour une Salomé dans une mise en scène de Willi Decker, elle retourne à la Vlaamse Opera.

En 2006, Anna-Katharina Behnke se fait connaître dans le double rôle d’Elisabeth et Venus (Tannhäuser) à Münster, chante Fidelio à Helsinki et Marie/Marietta à Genève. Pour sa première Ariadne, elle retourne à Wiesbaden et pour sa première Isolde à Rome.

Elle débute l’année 2007 dans le rôle de Sieglinde dans la nouvelle mise en scène de l’Anneau de Graham Vick au Sao Carlo de Lisbonne. Avec Marie, dans une composition du Wozzek de Manfred Gurlitt, un contemporain d’Alban Berg, elle débute au Teatro Real de Madrid. Elle chante Ariadne à la Semperoper à Dresden, Gutrune au Festival de Bruckner à Linz, la Messe Glagolithique de Janacek à Cagliari, la Neuvième Symphonie de Beethoven à Verona, Isolde à Bremen, Marta (Tiefland) à Braunschweig et à la Volksoper de Vienne.

Dans le même rôle, elle débute 2008 à la Deutschen Oper de Berlin et, pour Emilia Marty dans une mise en scéne de Le cas Makropulos de Krzistoph Warlikowski, elle retourne au Teatro Real à Madrid. Pour son premier Requiem de Verdi, Anna-Katharina Behnke chante dans son lieu de naissance Wuppertal, et pour sa première Missa Solemnis de Beethoven au Teatro Massimo de Palermo. Au Festival de Bruckner à Linz elle interprête, la même année, Isolde, Ariadne encore à la Semperoper à Dresden et pour Rosalinde dans la Chauve-souris elle retourne au Grand Opèra de Genève.

Impressum